Au coeur de l'histoire du livre : The Abbey Bookshop

acheter des livres d'occasion avec julien

par Julien Sax

Abbey Bookshop - photo de l'extérieur
L'entrée de l'Abbey Bookshop à Paris

Direction… Paris ! Au numéro 29 de la rue de la Parcheminerie, pour être précis. Ouverte en 1989, cette librairie – bouquinerie est un pur capharnaüm dans lequel tout bibliomaniac qui se respecte se doit de se perdre au moins une fois dans sa vie.

Le secret de la liberté, c'est la librairie.

Bernard Werber

Tout a commencé en 1989, lorsque Bryan Spence, un canadien originaire de Toronto, débarque dans le quartier latin pour y ouvrir une librairie.

La légende raconte que c’est par le plus grand des hasards (cela ne peut qu’être vrai car c’est comme ça que débutent toutes les légendes) qu’il est tombé sur un bâtiment chargé d’histoire livresque. En effet, la rue de la Parcheminerie dans le 5ème arrondissement était une rue centrale dans le commerce du livre parisien, connue pour ses scribes, elle portait jusqu’à la fin du Moyen-Âge le doux nom de rue des Escrivains, en référence aux « scribes » qui ont fondé le commerce du livre dans le quartier à l’époque. C’est d’ailleurs pour des raisons similaires que la rue a été rebaptisée vers la fin du Moyen-Âge lorsque le marché a été pris par les producteurs de parchemins.

Et ce n’est pas tout, car il faut savoir que le bâtiment qui abrite la caverne d’Ali Baba de Bryan, un hôtel particulier du XVIIIè siècle, est classé monument historique. Rien que ça ! L’hôtel Du Buisson qu’il s’appelait, avec sa façade typiquement haussmannienne, ses moulures et ses sculptures. Trop la classe !

Abbey Bookshop - photo de l'intérieur
Intérieur de l'Abbey Bookshop à Paris - credits photo : Craig Finley

Le lieu est devenu au fil des années un spot incontournable pour tous les bibliophiles anglophones de part le monde, Paris capitale du tourisme mondial oblige. Faut dire que la librairie regorge de plus de 35.000 références, des plus pointues au plus mainstream. Dès l’entrée, on se sent invité pour ne pas dire envoûté par l’accueil : au charme de la porte d’entrée se mêlent les piles de livres posées sur des cageots de bois ou des petites tables.

Une fois à l’intérieur, on ne sait pas trop par où commencer : des murs tapissés  de bouquins du sol au plafond. Des piles de livres de hauteurs variables à même le sol. Certes, il y a de petites pancartes indiquant les différentes directions pour rejoindre le coin des poètes ou celui des adeptes de littératures classiques, mais il n’en demeure pas moins que le dédale des étagères et des allées en déboussolera plus d’un. Apprendre à bien se perdre dans une librairie, c’est tout un art !

Vous savez donc ce qui vous reste à faire : si vous passez par Paris, The Abbey Bookshop est un must-see. Et si vous êtes parisien et que vous n’y avez pas encore mis les pieds, courrez-y vite !

Abbey Bookshop - illustration de Junko Benjamin
"The Abbey Bookshop", illustration de Junko Benjamin

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

pour nous suivre